Les différences entre un poêle à bois et un poêle à granulés

Les différences entre un poêle à bois et un poêle à granulés

poele-a-bois-poele-a-granules

Avant de choisir si vous souhaitez installer un poêle à bois dans votre intérieur ou un poêle à granulés, il est bon de connaître les différences. Chaque installation comporte des caractéristiques particulières à connaître. En tant qu’experts énergétiques, nous nous concentrons sur votre besoin et sur les spécificités de votre logement.

Alors quelles sont les caractéristiques propres à chaque poêle ? Et surtout, quelles sont leurs différences ? On aborde ces différents points ensemble.

 

Poêle à bois – Poêle à granulés : une différence au niveau du fonctionnement

Dans un premier temps, le poêle à bois fonctionne par convection naturelle ou/et par rayonnement.

Concrètement, le rayonnement de la chaleur se produit par le poêle en lui-même. Les nouvelles générations de poêle fonctionnent également par manteau de convection. L’air chaud circule entre le corps de chauffe et le manteau de convection afin de répartir plus uniformément la chaleur dans la pièce.

Ainsi, l’air chaud ne se ressent pas uniquement autour du poêle à bois, mais dans toute la pièce. Suivant les besoins de la maison, la chaleur peut se répartir dans l’ensemble du logement. Il faut alors adapter la puissance du poêle pour obtenir la bonne température dans la pièce ou dans les pièces du logement.

Faites appel à un conseiller chez Côba Énergies pour connaître le meilleur endroit où placer votre poêle et profiter de manière optimale de toute la puissance de l’appareil.

Les dernières générations de poêles à granulés fonctionnent de la même manière, c’est-à-dire par convection naturelle. Dans certaines situations, il peut être utile d’utiliser un modèle de poêle qui utilise un petit réseau de gaines par ventilation. L’idée est alors de contrôler précisément la diffusion de la chaleur dans le logement. C’est le cas lorsqu’il faut chauffer une pièce particulière du rez-de-chaussée, par exemple.

Dans tous les cas, nous vous proposons de venir chez vous pour connaître précisément vos possibilités et les options réalisables en fonction de votre logement. Nous réalisons une étude d’implantation et une visite technique, chez vous, pendant laquelle nous étudions la place idéale pour y déposer votre poêle. Contactez-nous !

 

Des supports de combustion différents

Le bois reste l’un des combustibles les moins chers aujourd’hui. Selon l’enquête menée par BVA en 2017, 24 % des ménages français utilisent du bois dans leur résidence principale pour se chauffer.

Selon le site picbleu, le solaire, le bois et les granulés restent les énergies les moins onéreuses pour le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire en 2019. Des indicateurs encourageants pour ceux qui souhaitent sauter le pas vers les énergies renouvelables.

La bûche contenue dans un poêle à bois a l’avantage d’être authentique. Les propriétaires peuvent profiter au salon des crépitements du bois, de son odeur et des jolies flammes. Visuellement, le résultat est donc totalement agréable. Les spécialistes énergétiques vous indiquent l’autonomie de votre poêle et à quelle fréquence il faut prévoir un réassort de bûches dans celui-ci.

Les granulés de bois peuvent aussi être appelés pellets. Ils sont issus d’un procédé industriel où leur composition est affinée et séchée. Ces combustibles offrent de nombreux avantages pour votre poêle à granulés. L’étape du séchage leur assure un très faible taux d’humidité. La performance de ces granulés pour chauffer la pièce est donc optimale.

Ensuite, ils ne nécessitent pas de grands espaces pour être stockés et ils peuvent être facilement entreposés puisqu’ils sont retenus dans des sacs (environ 15kg). Un détail pratique et important pour optimiser le rangement de son logement lors de l’investissement dans un poêle à granulés.

 

Une technologie intéressante pour le poêle à granulés

Pouvoir planifier l’allumage de son poêle dans la journée pour obtenir une température agréable dans son logement est une action réalisable avec le poêle à granulés. L’allumage à distance avec votre smartphone vous permet de gagner en confort.

En plus, d’autres programmes facilitent l’utilisation du poêle à granulés comme l’ajustement de sa température. Les pellets permettent alors de bénéficier d’une autonomie agréable pour les propriétaires.

Et les résultats sont tout aussi intéressants : des rendements supérieurs à 80 % !

 

Un choix à faire en fonction de votre besoin

Lors de nos échanges, nous concentrons notre attention sur une réponse à la question suivante : quel est votre besoin ? Quelles sont vos habitudes de vie ?

Il faut, notamment savoir :

  • Si l’intérieur de la maison est chauffé uniquement avec le poêle.
  • La fréquence à laquelle vous comptez utiliser votre poêle.
  • Etc.

Ces questions permettent d’orienter le choix vers le poêle à granulés ou, au contraire, vers un poêle à bois. Ensuite, la question de l’esthétisme du poêle entre en ligne de compte lorsque le type de poêle est déterminé.

Contactez-nous pour échanger sur votre projet et trouver de nouvelles solutions de chauffage.

Climatisation R32 : quels sont les avantages ?

Climatisation R32 : quels sont les avantages ?

climatisation-R32

Mettre en place une climatisation réversible au sein de son logement peut devenir une solution efficace toute l’année. La loi se montre aujourd’hui rigoureuse sur l’installation et l’utilisation des climatiseurs afin de les rendre respectueux de l’environnement. L’utilisation du fluide R32 est une première garantie.

Mais alors concrètement, quels sont les avantages de ce composant dans les climatiseurs actuels ? On fait le point dans l’article suivant.

 

Qu’est-ce que le R32 ?

Acheter un climatiseur R32 n’est pas une information parlante pour la plupart des consommateurs. Concrètement, cette indication représente la composition du fluide présent dans le climatiseur. Aujourd’hui, les fabricants se tournent vers ce fluide plus respectueux de l’environnement. Il est alors courant de le retrouver chez les vendeurs comme Côba Énergies.

Avec ces solutions, vous pouvez répartir jusqu’à 5 unités au sein de votre logement tout en ayant une seule unité placée à l’extérieur. Une technique proposée par le Multi Split.

Néanmoins, il est bon de rappeler en tant que conseiller énergétique que la priorité reste la bonne isolation de son logement avant de penser au rafraîchissement de l’air. Toutefois, si vous optez pour un climatiseur réversible au sein de votre logement, il est possible de réaliser de belles économies d’énergie. En effet, jusqu’à 70 % d’économie de chauffage réalisée par rapport à des convecteurs électriques !

 

Le point sur la législation actuelle

Les normes européennes en faveur de l’environnement sont nombreuses. Au niveau des climatisations, il faut se concentrer sur les accords KIGALI signés en 2016. Ces derniers viennent encadrer la réduction des fluides appelés HFC (Hydro Fluoro Carbures) présents au sein des climatiseurs.

En parallèle, l’Union européenne met en place des mesures strictes pour réduire l’installation et l’utilisation de ces fluides. Le règlement européen n°5117/2014 (F-GAS II) entré en vigueur le 1er janvier 2015 vise la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

C’est donc dans ce contexte législatif que l’utilisation du fluide R32 des climatiseurs se développe. Mais alors, quels sont les avantages pour les utilisateurs ?

 

Un fluide R32 plus respectueux de l’environnement

Aujourd’hui, les entreprises ne se contentent pas seulement d’observer l’efficacité d’un produit. Elles vérifient son impact environnemental.

Ainsi, il est nécessaire de trouver des solutions viables et responsables pour les nouvelles climatisations. En effet, de nombreuses machines deviennent obsolètes, notamment parce qu’elles sont trop polluantes pour la planète. Il faut alors trouver des solutions de remplacement efficaces pour permettre aux particuliers de trouver des solutions vertes pour leurs logements.

Le fluide R32 présente plusieurs avantages, notamment au niveau environnemental. Dans un premier temps, il présente un impact nul sur la couche d’ozone. Ensuite, il faut noter son faible taux de PFG (pouvoir de réchauffement global). Cet indicateur est particulièrement important lors de l’achat d’une climatisation. Plus celui-ci est bas, plus les effets sur l’environnement sont faibles :

Avec du fluide R32, l’indice est de 675 contre 2088 pour un fluide R410 A utilisé jusqu’à présent !

Ce fluide est donc adapté aux contraintes environnementales actuelles. En effet, la législation vise progressivement à interdire différents fluides pour réduire efficacement les émissions de gaz à effet de serre. La solution des climatisations avec du R32 est donc une solution efficace et durable pour les particuliers !

 

L’installation d’une climatisation R32 par des professionnels

Pour bénéficier d’une efficacité optimale, il est important de faire installer son nouveau climatiseur R32 par des professionnels compétents.

Une fois les raccords réalisés, il est possible de profiter d’une solution efficace pour rafraîchir sa maison lors des chaudes journées d’été. De cette façon, il est possible de réaliser des économies d’énergie toute l’année pour les nouveaux propriétaires.

 

Faire des économies avec le R32

La meilleure efficacité du fluide R32 permet aux fabricants de développer des modèles de climatiseurs plus performants. Il est vivement conseillé d’opter pour une climatisation réversible dans son logement.

De cette façon, il est possible de :

  • Rafraîchir les pièces en été,
  • Chauffer le logement en hiver,
  • Purifier l’air toute l’année.

Les utilisateurs peuvent alors profiter de solutions durables pour obtenir une température ambiante au sein de leur foyer toute l’année. Un investissement idéal pour toute la famille. Ainsi, avant de vous lancer dans un achat, il est important de connaître les différents avantages des composants de vos produits.

Vous avez un projet ? Alors parlons-en ensemble pour vous guider sur les meilleures actions à mettre en place au sein de votre logement.

Economisez l’énergie et votre stock de granulés cette hiver, les conseils de Chazelles

Economisez l’énergie et votre stock de granulés cette hiver, les conseils de Chazelles

Economisez l’énergie et votre stock de granulés cette hiver, nos conseils

Chaque année, les français détenteurs d’un poêle à granulés consomment en moyenne 2 tonnes de granulés pour un budget qui se situe en 600 et 700€. Un budget qui peut aisément être diminué lorsque l’on suit quelques bonnes pratiques et autres astuces que les experts de Chazelles vous exposent ici !

Bien gérer la puissance de votre poêle à granulés

Puisqu’il y a évidemment corrélation entre puissance et consommation, (l’augmentation de la première entraînant l’augmentation de la seconde), on pourrait être tenté de croire que tous les poêles à granulés se valent en termes de consommation (tout poêle fonctionnant en effet à une puissance de 6kw consommera à peu de choses près 1,6kg/h). Si cela est valable en théorie, la pratique est un peu plus complexe que cela. Les poêles qui consommeront le moins seront en effet ceux qui savent le plus s’adapter en permanence à la température idéale à atteindre. Cela aura notamment son importance concernant la puissance minimale, très souvent requise dans un habitat bien isolé. Les poêles à granulés capables d’abaisser leur puissance autant que possible seront donc ceux qui consomment le moins, en plus d’éviter les surchauffes possibles et de permettre l’allongement des cycles de fonctionnement (afin de préserver la bougie d’allumage).

Optimiser l’utilisation des granules grâce à la Programmation

Le système électronique de programmation intégré au poêle à granulés représente un levier précieux pour réaliser des économies. On estime en effet à 20% les économies de chauffage réalisés grâce aux possibilités offertes par le thermostat programmable. Votre appareil n’a aucune raison de fonctionner en votre absence, à moins que celle-ci soit courte et qu’il ne s’agit alors que de maintenir une certaine température pour ne pas le faire marcher à fond à votre retour. A vous de bien doser grâce à la programmation !

Doser la Température

L’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (Ademe) considère qu’au-delà de 20°, chaque degré supplémentaire entraine une surconsommation d’environ 7%. Il est donc conseillé de maintenir une température de confort (lorsque vous êtes à votre domicile) de 19°C et une température de réduit (lorsque vous n’y êtes pas !) autour de 16°C. Toutefois, certains poêles à granulés affichent un écart de 2 à 3°C entre la température autour du poêle et celle mesurée dans les pièces plus éloignées ; dans ces cas-là, visez donc une température de confort plus proche des 21°C afin d’obtenir le bon équilibre entre confort et optimisation énergétique (et donc économique !).

Ne pas négliger l’importance de l’Entretien de votre poêle

Un bon moyen de réduire sa consommation de granulés et d’optimiser leur combustion est de l’entretenir très régulièrement ! En effet, les granulés qui créent du mâchefer ont la fâcheuse tendance d’obstruer très rapidement les orifices prévus pour le passage de l’air au niveau du creuset. Tout comme pour nettoyer un poêle à bois en fonte, il est donc impératif d’aspirer régulièrement la chambre de combustion et de ramoner au moins une fois par an afin d’assurer l’évacuation de la suie au niveau du conduit.

Source : Chazelles.com

Les énergies renouvelables, un moteur planétaire

Les énergies renouvelables, un moteur planétaire

L’IRENA (Agence Internationale pour les Énergies Renouvelables) a publié récemment ses résultats sur la place des énergies renouvelables dans le monde.
Ce secteur emploie aujourd’hui plus de 10 millions de personnes dans le monde, soit 45% de plus par rapport à 2012.
L’Asie est le bon élève parmi les continents : Il concentre 60% des emplois, suivi par le Brésil et les Etats-Unis.
L’Europe est également un acteur important qui compte plus d’un million d’emplois, avec comme dynamique l’Allemagne qui tient presque le quart du résultat. La France n’est cependant pas un des pays les plus performants, car elle ne représente qu’1% du total mondial avec environ 100 000 postes pourvus dans ce secteur.

Tout ceci nous laisse présager une belle expansion du secteur, grâce à une certaine prise de conscience de la population mondiale pour les questions économiques et écologiques.
Rappelons que ces énergies sont inépuisables et peuvent, selon les dispositifs, permettre à de nombreux foyers de faire des économies non négligeables !

#Monprojetpourlaplanète

#Monprojetpourlaplanète

Initiative du Ministère de la Transition écologique et Solidaire, de l’ADEME et de l’AFB : Mon projet pour la planète.

Chez Côba Energies, nous sommes intimement convaincus que chaque citoyen peut agir en faveur de la planète. Nous n’avons pas présenté de projet pour cette initiative mais nous tenons à la faire connaître, afin de mobiliser les citoyens pour cette démarche.

Le ministère de la Transition écologique et solidaire, l’Ademe et l’Agence française pour la biodiversité ont lancé le 16 novembre dernier un appel à initiatives citoyennes : Mon projet pour la planète. Cette démarche a pour but de valoriser les actions et les projets des citoyens s’impliquant de manière effective dans la mise en œuvre du Plan climat, et d’associer les citoyens aux choix des actions mises en œuvre pour soutenir les innovations dans 3 domaines : l’énergie, l’économie circulaire et la biodiversité.

Le 9 avril, les 3 jurys de ” Mon projet pour la planète ” se sont réunis et ont sélectionné des initiatives coups de cœur dans chacun des 3 thèmes. Objectif : éclairer les citoyens pour l’étape du vote.

Aujourd’hui c’est à vous de voter pour les projets que vous souhaitez soutenir ! Ceux qui recueilleront le plus de votes bénéficieront d’un financement de l’ADEME ou de l’Agence Française de la Biodiversité. Le montant total maximum consacré à « Mon projet pour la planète » est de trois millions d’euros.

Du 12 avril au 11 mai, rendez-vous sur https://www.monprojetpourlaplanete.gouv.fr/project/plan-climat/selection/vote-des-citoyens pour découvrir les 419 projets soumis au vote et sélectionner vos propres coups de cœur !

Les énergies renouvelables en développement

Les énergies renouvelables en développement

Se tourner vers les énergies renouvelables est de prime abord un moyen de lutter contre la pollution atmosphérique grâce à la réduction de rejets polluants.
Désormais, cela devient une solution avantageuse économiquement : On observe aujourd’hui une baisse notable des coûts par rapport aux énergies fossiles, notamment pour les énergies solaires et les éoliennes.

Et si l’on faisait des économies tout en consommant proprement ?

C’est en tout cas ce que nous présente l’IRENA, l’Agence internationale de l’énergie renouvelable : D’ici 2020, les énergies renouvelables pourraient être plus avantageuses que les énergies fossiles.

Les énergies renouvelables devraient atteindre un coût moyen entre 30 et 100 dollars le mégawattheure (MWh) contre des énergies fossiles entre 50 et 170 dollars le MWh pour les énergies fossiles.
Cette baisse des coûts résulte d’une concurrence accrue dans le secteur ainsi qu’une avancée technologique rapide.

Plus encore, l’Etat met en place depuis quelques années des mesures afin d’augmenter la part de ses énergies dans les foyers français comme le crédit d’impôt pour la transition énergétique.
Cette aide fiscale visant à contribuer aux travaux d’aménagement d’équipements permet de réduire les consommations d’énergies.
Ce crédit d’impôt sur le revenu, mis en place dès le 1er janvier 2005, aide à hauteur de 15 à 30% les propriétaires occupants ou bailleurs pour l’installation de certains types de produits dans leur résidence.

Source : irena.org